Faites-vous ces erreurs quand vous parlez en public ?

Il n’est pas nécessaire de s’adresser à un auditoire de cent personnes et au micro du haut d’une tribune pour “parler en public”. Beaucoup d’autres occasions existent au quotidien : présenter un nouvel employé à ses collaborateurs, ou un nouveau projet à un à un client, s’adresser à un comité d’entreprise ou un conseil d’administration… Si cela vous est déjà arrivé, c’est déjà parler en public !

Il y a bien sûr des techniques, des astuces, et des erreurs à éviter. Voici un résumé de 7 erreurs à ne pas faire quand on vous donne la parole face à un groupe, quelque en soit la taille :

1) Exprimer des idées trop abstraites :

Vous aurez sans doute envie de commencer par donner votre propre point de vue. Commencez alors par du concret en utilisant vos connaissances car c’est là que vous allez trouver des idées : non pas abstraites, mais bien factuelles et concrètes. (N’oubliez pas de parler de chiffres, de comparer les éléments entre eux… Les idées semblent venir d’elles-mêmes quand on décrit des choses concrètes.)

2) Anticiper votre réponse à une question imprévue :

L’anticipation est un grand obstacle à la communication. Lorsque quelqu’un pose une question, l’interlocuteur cherche à deviner la question à l’avance en pensant à préparer sa réponse. Bien sûr, pendant qu’il se livre à cet exercice, ce dernier n’écoute plus car il attend avec impatience de pouvoir répondre… Et pour conclure, il répond à côté ! Au contraire, ouvrez grand vos oreilles, et écoutez d’abord !

3) Les “heu…” qui parasitent votre discours :

Certaines personnes ont la mauvaise habitude de dire “heu…” quatre à cinq fois dans chaque phrase. Si c’est votre cas, utilisez un dictaphone pour vous enregistrer et bien en prendre conscience. C’est un moyen très efficace de vous en débarrasser rapidement !

4) Avoir une posture inadaptée :

Quel que soit l’auditoire, le relâchement physique et/ou le laisser-aller sont à éviter absolument. Cela a une répercussion directe sur l’attention du public et sur vos propres performances. Certains gestes qui trahissent votre nervosité sont également à surveiller (mouvements intempestifs des mains, le corps qui se balance d’une jambe à l’autre…) mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse avec une attitude crispée et peu ouverte à la communication.

5) Un discours incohérent et sans fil conducteur :

Aidez la compréhension par un plan simple et clair pour tout le monde, avec un déroulement fluide et régulier. Évitez les retours en arrière maladroits, et de passer du coq-à-l’âne avec pour effet immédiat de voir votre auditoire “décrocher” et perdre le fil de votre discours.

6) Utiliser un vocabulaire inadapté :

Évitez ce qui pourrait apparaître désinvolte, prétentieux ou les phrases inutilement ampoulées. Les règles de la rhétorique et les gestes cérémonieux sont à proscrire. Pour faire passer votre message efficacement vous pouvez bien sûr utiliser certaines astuces. Mais utiliser des mots simples et qui ont de l’impact est bien plus profitable et facilite la compréhension pour le public et permet de conserver toute son attention.

7) Avoir une voix mal assurée :

Attention surtout aux tout premiers mots. Ce sont eux qui, dès le début, donnent le ton (une certaine émotivité, ou un peu de trac, contribuent à resserrer la gorge et à faire monter la voix vers les aigus). Parlez en utilisant la force de votre ventre plutôt que celle de la gorge. Cela donne de la profondeur à votre voix et permet de maintenir un volume suffisant pour être entendu de tous.
Extrait du livre “Les Secrets des Stars des Discours en Public” par Olivier Navatte
©2009 – www.parler-public.info

Pour en savoir plus, visitez Parler-Public.info et recevez 17 conseils gratuits pour prendre la parole efficacement !

Source : Contenu-
Gratuit.com

Tags:

Réagissez

Spam Protection by WP-SpamFree